lundi 23 avril 2012

la centrale thermique et l'ancienne usine pechiney de gardanne, dessins de florence laude

Je montre ici les dessins sur papier que j'expose à Gardanne, à l'espace Bontemps,  jusqu'au 9 mai 2012, avec sept autres artistes du groupe DEFI.  Il y a deux ans, j'ai commencé ce travail par une série de photos prises chaque matin lorsque j'arrivais en voiture sur Gardanne, par la route qui passe devant la centrale thermique.  Intriguée par le fonctionnement des cheminées des refroidisseurs, j'ai les ai photographiées chaque matin pendant plusieurs semaines.  Ainsi, cette vue est prise au soleil levant  (65 X 50). 
Alors que celle-ci est prise au soleil couchant, sur le chemin du retour.  Les dessins sont réalisés au critérium, mine bleue 0,5mm, rehaussés d'encre de couleur et de feutre.  Le feutre gris est utilisé pour dessiner tout ce qui est lié à l'électricité produite par la centrale (65 X 50)
Cette série de six dessins sur papier est, comme les autres, réalisée sur du Canson épais froissé, une fois le dessin achevé.  Cette série appelée  Cheminées, est liée à la représentation de l'air :   ces deux gros fûts, ces larges cheminées qui sont en fait des refroidisseurs,  des fabriques de nuages, mais la plus haute, celle  que l'on peut voir de très loin, rejette des particules polluantes.  Le papier froissé, dressé en relief sur des châssis de bois représente la densité de l'air,  son volume et la pollution qui littéralement "use l'air".  Le froissage intense du papier, même très résistant, parvient, parfois, à le crever  (6 fois des carrés de 40 x 40) .
Les trois cheminées.
Le dessin soleil couchant, avant que la feuille ne soit froissée.  La montagne laissée toute blanche, est la Sainte-Victoire, rendue absente par la forte présence du premier plan industriel.
Dessin de l'ancienne usine Pechiney dévolue au traitement de la Bauxite pour en extraire l'alumine, ce minerai dont les fines poussières  donnent à la ville de Gardanne sa teinte rouge brique. Cette particularité a de quoi intriguer, les façades des maisons, l'asphalte, les arbres proches de l'usine, tout est  rouge (60 x 45). Ces dessins sont réalisés au critérium, mine rouge de 0,7 sur fonds passés à la colle de peau et teintés de pigments d'ocres de Roussillon.
Autre vue de l'ancienne usine Pechiney, avec au premier plan, des cohortes d'ouvriers, comme on en  voyait sortir de l'usine quand  la sirène de l'usine retentissait pour indiquer la fin de la journée de travail (60 x 45).
Détail du dessin, l'usine Pechiney.

Détail du dessin Soleil couchant, avant qu'il ne soit froissé et posé en volume sur un châssis rectangulaire.

 Le dessin se doit d'être précis pour supporter la déformation et rester lisible.  Les détails de l'exposition à l'espace Bontemps, salle d'exposition  de la ville de Gardanne, sont à retrouver ICI



2 commentaires:

Pablo a dit…

J'aime bp le dessin à dominante rouge de l'usine Pechiney... aussi un hommage rendu aux ouvriers?
Bravo pour toutes ces recherches!

flo a dit…

Merci Pablo, certes un hommage aux ouvriers gardannais. Mon grand-père maternel a été ouvrier à l'usine Péchiney avant de travailler comme électricien à la Mine.
Le maire nous a appris vendredi soir que l'ancienne usine Péchiney vient d'être vendue à un fond de pension américain: c'est comme si l'on disait que la fermeture est déclarée.