samedi 24 janvier 2015

Vernissage aux Tapisseries pour Perspectives, Figure du double: métamorphoses

L'habitude est prise, pour les amis et artistes de Perspectives, de retrouver les photos du vernissage.  Le musée des Tapisseries,  à proximité de la Cathédrale, accueille l'exposition jusqu'au 21 février.


Jeanine Mège-Morin, présidente de l'association Perspectives présente le projet, accompagnée de Valérie Brotons-Bedouk responsable du musée des Tapisseries.



Invité d'honneur, Xavier Lucchesi : quatre "Radioportraits" ( 2014).  "X. comme rayons - X. comme Xavier Lucchesi".

P-E Daumas,  "Trace & Différance"  (cf. J. Derrida) -   20 photos tirages argentiques

Florence Laude, "Le moi est les autres", acrylique sur toile -
Raphaël Morin,  " Bienvenue au paradis", installation vidéo. "Il vaut mieux partir d'un cliché que d'y arriver. "   A. Hitchcock
Nathalie Hugues, "Death to pop / glory to pigs"  & " The stalker".  Huile sur carton.

Jorge Perez, "Geoland 1,2,3,4"  tirage numérique jet d'encre papier velvet 285 gr.

Gérard Rocherieux, Sans titre ( les héros), huile et crayon de couleur sur toile.

Claude Bernus, "Rictus", techniques mixtes et pastel gras.
Delphine Poitevin, " Espaces", 3 impressions papier et une vidéo.

Maïla Gracia, " Auto-portés" ( 2015) - " Il faut tout montrer de soi aujourd'hui ... Et je finis  même par croire que je n'ai jamais rien enlevé".

Perrine Gaspard , sans titre. Huile sur toile


Ninon Anger, "Duplicata", variations sur l'autoportrait: quand on se peint, se plie et se déplie - On se voit sous tous les angles ...   Papier collé.

Ninatomàs, "Libération crispée", acrylique, fusain et feutre sur toile.

 Fumika Sato, "Métamorphoses d'un oiseau de papier",  origami-gravure

 Alain Lioret, "Une métamorphose de Brasilia", technique mixte et huile sur bois.

 Nicole Arsénian, "Envahisseur I,II " technique mixte,

Delphine Poitevin, Vidéo :  " Espaces".
Marcelle Benhamou, "Petites filles oubliées", technique mixte sur papier. 
Raphaël Morin, " Bienvenue au paradis".
J-M Gleize et J. Gleize, "l'ombre d'un double", vidéo


L'espace sculptures ... malheureusement peu visibles sur les photos, dans la perspective du vernissage ...

Marie-Christine Rabier, "Aréthuse", bronze, cuivre et eau.


Pierre Paindessous, " Mur Murs", terre chamotée et métal.

Estampes de Gilles Schneider : 6 cadres 20x20.

Impossibles à photographier, deux installations à l'intérieur des espaces plongés dans l'obscurité:
Cagliari; "Quand la nuit tombe", photo, calque, plexi, néon.
Roxane Daumas, "Herstal-Wallonie 1" et "Seraing-Wallonie-2"  Gouache phosphorescente, crayons aquarellables, encre de chine, peinture acrylique sur toile - Néon noir et baladeuses de chantier.


On se rend bien compte que photographier pendant le vernissage est valable pour saluer l'événement mais très insuffisant pour montrer les oeuvres des artistes...  Il faut venir voir l'exposition !


Performance dansée, Gilles Schneider et Astrid Giorgetta de la  Cie "Pica Pica".




Je vous propose de retrouver toutes les informations relatives  à l'exposition, au lieu et au projet de Perspectives, " Figure du double : métamorphoses" et à l'ensemble des manifestations pour lesquelles elle est partenaire de la Méjanes à la Cité du Livre, pour une série de conférences  et de lectures  (roman et poésie), de théâtre, de cinéma,  jusqu'au 21 février.
On y accède  en cliquant sur le lien ci-dessous; j'avais présenté le projet dans un précédent article.
 http://imagesentete.blogspot.fr/2015/01/figure-du-double-metamorphose.html

On complètera par la lecture d'un article de Manu Gros  publié dans la Provence le  22 janvier 2015:
http://imagesentete.blogspot.fr/2015/01/22012015-figures-du-double.html


Et le blog de l'association Perspectives :
http://perspectives13artcontemporain.blogspot.fr/


jeudi 22 janvier 2015

22/01/2015 Figures du double: métamorphoses, un article dans La Provence



Petit rappel : le vernissage de l'expo au Musée de Tapisseries  c'est demain soir à partir de 18h.  avec une performance vocale de Gilles Schneider en duo avec la danseuse Astrid Giorgetta de la compagnie Pica Pica ...

A demain ! 

jeudi 15 janvier 2015

figure du double: métamorphoses - Perspectives, art contemporain- Musée des Tapisseries, Aix

Une actualité qui se décline en plusieurs événements et plusieurs dates.

Si Perspectives a une longue tradition pour ce qui est de croiser et d'associer les différents arts et les différentes pratiques artistiques, c'est la première fois qu'une exposition est organisée avec des partenaires institutionnels ( ou pas) et des artistes aussi variés en programmant   six événements  dont les foyers principaux seront le Musée des Tapisseries et la Cité du livre (Méjanes)

Perspectives, art contemporain s'associe à la Cité du livre Méjanes d'Aix,  aux enseignants-chercheurs en littérature contemporaine et cinéma d'Aix-Marseille (AMU) et Sorbonne Paris IV, à l'Institut de l'image, à la Fondation Saint-John Perse, aux Ecritures Croisées, au Musée des Tapisseries, au théâtre de la Récréation et à la bibliothèque Méjanes, pour présenter une exposition sur le thème, figure du double: métamorphoses.  L'artiste invité est Xavier Lucchesi.

Dans les documents ci-dessous, les différents événements, les dates et lieux d'expositions sont détaillés.


 


Très heureuse d'être invitée, en tant qu'artiste,  à participer à ces manifestations.

 Le vernissage de l'exposition  Perspectives
  vendredi 23 janvier  2015 à 18h30
  Musée de Tapisseries
28, place des martyrs de la Résistance
Aix-en-Provence

Pour des informations pratiques sur le musée, cliquez ci-dessous
 http://www.aixenprovencetourism.com/a-voir-que-faire/activites-et-loisirs/culture/galeries-dart/?detail=2615

Pour des informations sur Perspectives, art contemporain, on rejoint le blog en cliquant ci-dessous:
http://perspectives13artcontemporain.blogspot.fr/

Pour des informations pratiques sur la Cité du Livre (Méjanes):
 http://www.citedulivre-aix.com/citedulivre/



mercredi 14 janvier 2015

Clément Baloup participation dessinée à "je suis Charlie"

J'ai rencontré Clément Baloup, auteur illustrateur de bandes dessinées, l'an dernier en participant avec une de mes classes au Prix littéraire des lycéens et apprentis en région Paca. Son livre  Little Saigon ( La boîte à bulles) avait été sélectionné.  Cette année, je lui ai demandé d'animer un atelier d'art plastique auprès d'une autre classe, elle même impliquée dans le Prix littéraire des lycéens.

Nombreux sont les dessinateurs de BD à avoir réagi en réalisant un dessin, aux attentats contre Charlie Hebdo. 

Clément Baloup me permet de reproduire ici ses dessins:
 Clément Baloup fait partie de la génération d'enfant qui a découvert Cabu par l'intermédiaire de l'émission de Dorothée ( Récréa 2) ... et quelques années plus tard, à l'adolescence, les dessins de Wolinski pour  accompagner quelques fantasmes ...


Dessin titré  "1.000.000"

D'autres dessins et d'autres infos sur le travail de Clément Baloup en cliquant sur ce lien
http://electricblogbaloup.over-blog.com/

Le Prix des lycéens a, quant à lui, relayé un certain nombre de dessins et demandé aux illustrateurs  sélectionnés les années passées d'apporter leur contribution s'ils le souhaitaient. On trouve sur le lien suivant toutes les contributions recueillies ...  :

 http://www.livre-paca.org/

Beaucoup de dessinateurs ont témoigné qu'ils avaient ressenti le besoin de réagir et de s'exprimer par le dessin, mais que cela n'avait pas été facile ... le crayon était bien lourd ... de peine et d'effroi.

Une contribution d'un autre ami illustrateur, Jean-Marc Pontier, sélectionné pour le Prix des lycéens en 2013-14,  pour son roman graphique Peste Blanche ( Les Enfants Rouges)

""Je suis Charlie"  pleure le grand Duduche ..."

Plus d'informations sur l'auteur Jean-Marc Pontier en suivant ce lien :
http://dessinsobliques.blogspot.fr/


samedi 10 janvier 2015

contribution "je suis Charlie"


Un dessin pour contribuer à dire le sentiment d'horreur, de désolation, mais aussi d'indignation. Le vide après l'assassinat de toutes ces personnes, dont Charb, Cabu, Wolinski, Honoré, Tignous et Bernard Maris; et les rassemblements pour défendre la liberté de la presse, la liberté d'expression et la liberté.

Demain,  dimanche 11 janvier à 15h devant l'hôtel de ville d'Aix-en-Provence, point de départ d'une marche républicaine et silencieuse pour la démocratie, l'égalité la fraternité et les libertés, contre l’obscurantisme et les intégrismes d'où qu'ils viennent.

“Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire”   Voltaire .

jeudi 8 janvier 2015

"je suis charlie", debout pour la liberté d'expression

Ce matin un collègue d'histoire a apporté la pétition de soutien à Charlie Hebdo et à la liberté d'expression datée du 3 octobre 2012, suite à la publication des caricatures de Mahomet.  Elle lui avait été dédicacée par Charb. 

Le texte publié mérite d'être lu à nouveau. 



mercredi 7 janvier 2015

Vive Charlie Hebdo !

C'est un choc terrible, que l'on s'en soit réellement pris à la liberté d'expression et de création, à l'intelligence, ici-même.  Sentiment de vulnérabilité, d'indignation.   Il est facile de détruire ! Il est intolérable d'accepter que l'on veuille  manipuler par la terreur, car de la peur  il ne résulte jamais rien de bon. Mais pourtant cela fait vraiment peur, écoeure, révolte... et rassemble : "je suis Charlie", mort ce matin, mais pas à genoux ! Ce soir debout et demain vivant à nouveau !

Triste pour la mort de Cabu, Wolinski, Charb, Tignous, Honoré,  Bernard Maris, les autres victimes et leurs familles.

Ce soir rassemblement spontané sur la place de la mairie.  Certains sont venus avec des pancartes, des fleurs, des bougies, ont chanté, ont applaudi, ont réclamé le drapeau en berne.  Demain, on peut  s'y retrouver à nouveau,  à 18h30 et samedi à 15h une autre manifestation à Marseille.


dimanche 28 décembre 2014

walking down the streets of Bristol

Quelques jours à Bristol, sur la côté Sud-ouest du Royaume-Uni, entre le Gloucesterside et le Somerset. Ville traversée par la rivière Avon se jetant dans la mer par un estuaire dans lequel la marée remonte sous le " Clifton Suspension Bridge".  Bristol compte largement  plus  de quatre-cent-mille habitants.  J'avais remarqué un grand nombre de salles de concerts, de clubs et de pubs, de musées et même des quartiers dans lesquels les tableaux sont directement peints sur les murs, pour le bonheur  des amateurs de  Street-art :  une manière de laisser l'art libre et vivant, puisque tout y est éphémère, régulièrement recouvert par de nouvelles peintures.   Toutefois, comme j'ai traîné en ville entre le 23 et le 26 décembre tout ou presque était fermé et les salles faisaient relâche.   Il n'empêche que j'ai passé la plupart des mes journées à marcher dans les rues et j'aurais bien continué de marcher encore et encore.  Je regrette de n'avoir pas la possibilité de voyager lentement,  de broder autour des itinéraires pour découvrir les passages qui me conviendraient mieux,  les chemins plus personnels que ceux qui séduisent au premier abord. Je suis fascinée par les récits de voyages des siècles passés où  l'on s'attardait plusieurs semaines, voire même des mois dans un même lieu. On s'y installait provisoirement.   Trêve de blabla, revenons aux images, quelques photos prises çà et là ...

 Vue depuis le Clifton Suspension Bridge à marée basse, cap sur la mer ... que l'on ne voit pas, mais qui est au-delà des collines . 

 Harbourside







 Le dernier Banksy apparu à l'automne dans ce quartier de Bristol (Harbourside) , sitôt vandalisé. 


 Fin de la balade à Harbourside, la boucle est bouclée ...

 Au bas de Park street, par dessus le parapet ( en haut un Banksy (vandalisé), en bas des passantes dubitatives)
 Stokes Croft ... here we are ! Ouvrez l'oeil, il y en a partout !
 ça me rappelle "Le lapin agile", mais ceux-là sont une peu grassouillets...
 You look nice today  :-)

 Ce lion me plaît beaucoup. J'ai soulevé mon chapeau pour le saluer en retour ! Un vrai gentleman!

 Ici le tag est un message pour demander de boycotter les supérettes Tesco ... l'ouverture de ce Tesco a eu lieu contre l'avis de la population, en avril 2011. Dans les premiers jours de son ouverture, les protestations ont d'abord été pacifiques ( tentative pour payer avec des billets de monopoly), puis un petit groupe s'en est pris à la devanture du magasin en y envoyant de la peinture et en urinant contre la façade. Tout a dégénéré  les 21 et 29  avril quand la police a évacué le squat  se situant dans l'immeuble en face du magasin,  une émeute violente a duré  toute une nuit. Le magasin Tesco a alors été sérieusement vandalisé et fermé depuis.







 Breakdancing Jesus par l'artiste Cosmo Sarson ( juin 2013)

 Banksy, "the mild mild west" ( une peinture qui aurait une dizaine d'années et qui a déjà été vandalisée)
 lorsque chacun apporte sa brique à l'édifice ...
 Vue d'ensemble sur la rue ... un ptit coup dans le rétroviseur ... on reconnait  les tags sur le côté gauche de la rue et le breakdancing Jesus sur le côté droit ( bref, tous les tags que vous venez juste de voir défiler).

 Ici c'est un club ( ou une boîte): le Lakota, dans une rue perpendiculaire à Stokes Croft, lui aussi  couvert de fresques ( dans le thème!).




 Un endroit où il doit être tellement agréable de s'arrêter pour boire un verre au "Full moon pub" en compagnie des personnages d'Alice ... quand il fait beau ( et accessoirement, si c'est ouvert !)
 Un super marché chinois "China town" qui comprend en outre un restaurant et une salle de karaoké







 Autre quartier, une rue perpendiculaire à Park street pour rejoindre Cabot Tower. A Bristol comme à San Francisco, la ville ne manque pas de relief et de rues en pente raide !

Hello or good bye ...


Plus d'oeuvres de Banksy à découvrir aux quatre coins du monde en cliquant ici :

Pour en savoir plus sur Breakdancing Jesus de Cosmo Sarson: