vendredi 17 janvier 2020

Alain PONTARELLI au Musée des Gueules Rouges du 01/02 au 28/05/2020



J'aurai l'occasion, bientôt, d'en reparler.  Pour plus d'infos sur les modalités de l'exposition, on peut suivre le lien du Musée des Gueules Rouges, à Trouves.

Vernissage de l'expositionest à 11h le samedi 1er février. 

https://www.caprovenceverte.fr/event/alain-pontarelli-du-1er-fevrier-au-28-mai-2020-au-musee-des-gueules-rouges-a-tourves/

https://www.caprovenceverte.fr/culture/musee-gueules-rouges/

et un article que j'ai écrit récemment à propos de cet artiste:
https://imagesentete.blogspot.com/2019/12/alain-pontarelli-sculpteur-visite.html

mardi 7 janvier 2020

"Les anneaux de Saturne", Chassol






"Les anneaux de Saturne", Chassol,  premier single de l'album Ludi, à paraître en mars 2020.  Inspiré du livre d'Hermann Hesse, Le jeu des perles de verre

dimanche 5 janvier 2020

Dismaland, Banksy's busement park (film Arte), 2015



Dismaland par Banksy, 21 août, 27 septembre 2015. Emission Arte "One day in Dismaland" 28:54 minutes.  Ce park d'attraction conçu comme une parodie,  présentait les oeuvres de 58 artistes, il était installé dans une ancienne station balnéaire proche de Bristol.  Plus d'infos sur le site http://www.banksy-art.com/dismaland.html

"Dark Disco Jag", Mark Lanegan Band (live)


"Dark Disco Jag", the Mark Lanegan Band live at La Fabrique in Milano (27/11/2019) (posted on You Tube by Paola Benazzi (thanks for sharing)).  #4 on Somebody's Knocking, Mark Lanegan (Martin Jenkins/Alain Johannes/Mark Lanegan). Produced by Alan Johannes.  Heavenly Recordings (Label), 18 oct. 2019

"Respect" Aretha Franklin



"Respect", live at Rockaplast 1968, by Aretha Franklin.  "Respect", album I never loved a man the way I love you, 1967

samedi 4 janvier 2020

dimanche 29 décembre 2019

façade


vendredi 20 décembre 2019

Alain Pontarelli, sculpteur, visite d'atelier

Au mois d'août 2019, Alain Pontarelli préparait une grande exposition pour le Musée des Gueules Rouges de Tourves (février 2020), je lui ai rendu visite dans son atelier. 





J’ai découvert le travail d’Alain Pontarelli en poussant la porte de la Galerie Jean-François Meyer à Marseille, en février 2016.  L’exposition, poétiquement intitulée « Conversation saphique dans une arrière-cour », tenait largement ses promesses de prendre le sujet à rebours de certains codes de la sculpture traditionnelle, de privilégier le discours subversif, de jouer avec le spectateur sur le mode ironique et décalé. J’avais trouvé culoté de la part d’un homme de présenter son œuvre comme « une conversation saphique », mais il s’avéra que ses sculptures représentaient justement de nombreuses culottes, corsets, rubans noués et talons hauts, emblèmes d’une certaine féminité, ou plutôt d’un certain regard, un regard masculin, sur la féminité, avec lesquelles le spectateur avait de quoi satisfaire un penchant pour l’érotisme et trouver   plaisir à regarder une œuvre libre et colorée.    



Pousser la porte d’une galerie d’art et se retrouver dans l’arrière-cour d’un salon de lingerie féminine, était un plaisir qui se révélait, à y regarder de près, très ambigu. Il ne suffisait pas d’entrer et de voir, mais d’engager la conversation avec les œuvres, au sens ancien, de vivre avec et de les fréquenter.    Passer dans l’arrière-cour, c’était quitter une représentation de vitrine, celle qui se contente d’un coup d’œil vite fait, pour comprendre les objets d’un autre point de vue, pour entrer dans le jeu de l’artiste. Ses sculptures sont des artifices séduisants et des œuvres dangereuses à plus d’un titre.  

Alain Pontarelli est né à Paris en 1970. Il vit et travaille à La Seyne-sur-Mer.  Diplômé de la Villa Arçon en 1997, il est ensuite assistant du sculpteur Bernard Pagès.   Il a exposé  au Festival du Peu à Bonson, à la Villa Tamaris à La Seyne-sur-Mer, au Centre d'Art Contemporain Artum  à Châteauneuf-le-Rouge, au Centre Culturel de Saint Raphaël, à la biennale de l'UNAM, au Château-Musée Grimaldi à Cagnes-sur-Mer,  au Château de Servières à Marseille, dans le parc de la Maison Blanche pour le festival des Arts Ephémères et au Pavillon M pour Marseille-Provence 2013 Capitale européenne de la culture.  A l'étranger il a participé à de nombreuses résidences d'artiste, en Grèce, et en Allemagne. Il a exposé à Nuremberg et à Schwabach ainsi qu'en Italie.  Depuis 2017 il fait partie de la galerie associative Topic à Saint-Raphaël.   Il est enseignant à l'Ecole Supérieure  d'ARt et de Desigh de Toulon Provence Méditerranée.


Alain Pontarelli m'a fait l'amitié de me proposer d'écrire sur son travail, pour l'exposition de Tourves, je publierai cet article plus tard.  

En attendant on peut retrouver un autre article du 11 février 2016, à l'occasion de l'expostion Conversation saphique dans une arrière cour, Galerie Jean-François Meyer à Marseille.
https://imagesentete.blogspot.com/2016/02/alain-pontarelli-expose-galerie-jean.html
et un article à l'occasion de l'expostion 30 ans et après ... à l'Hôtel des Arts de Toulon fin 2018, début 2019