samedi 16 mars 2013

poèmes de Germain Nouveau


Dixains réalistes

J'ai du goût pour la flâne, et j'aime, par les rues,
les réclames des murs fardés de couleurs crues,
la Redingote Grise, et Monsieur Gallopau;
l'Hérissé qui rayonne au-dessous d'un chapeau;
la femme aux cheveux faits de teintes différentes.
Je m'amuse bien mieux que si j'avais des rentes
avec l'homme des cinq violons à la fois,
Bornibus, la Maison n'est pas au coin du Bois;
le Kiosque japonais et la colonne-affiche...
Et je ne conçois pas le désir d'être riche.
 

Germain Nouveau



Calendrier fantaisiste


Le mois a quatre maîtresses
Qui sont les quatre semaines.
Une blonde et deux châtaines
Qui le mangent de caresses.
La dernière est, à l'en croire, 
Une brune à l'humeur noire.

Le mois n'est pas un vieux chiche:
Il leur achète des choses
Qui sont des fruits ou des roses
Et paye tout, car ce riche 
A le soleil pour fortune
Et tout l'argent de la lune.

Le mois a des domestiques
Qui sont les jours par trentaine,
Tous les gens de mine hautaine
En général très pratiques
Or, c'est en i qu'on les nomme;
Le dimanche est majordome.

Le mois a des croquignolles
Pour donner a ses servantes
Trente nuits fort avenantes,
Bien que la plupart soient folles,
Surtout celles des dimanches;
Quelques-unes sont des blanches.

Le mois a beaucoup de filles:
Les heures, simples mortelles
S'éteignant dans les dentelles
Ou crevant dans des guenilles.
L'une rit et l'autre pleure;
Ne sais quelle est la meilleure?

Du mois vous savez l'histoire;
Ils sont en tout douze frères.
Les saisons sont leurs soeurs chères;
L'Almanach chante leur gloire.
Et leur mère, c'est l'Année,
Une épouse abandonnée.

Germain Nouveau



2 commentaires:

Alain Paire a dit…

Pour le printemps 2014, une exposition est prévue au musée Granet autour de Germain Nouveau. Bruno Ely a validé l'énorme travail fourni par deux passionnés extrêmement compétents qui vivent en Belgique, Pascale VANDEGEEREDE et Jean-Philippe de WIND.

Je vais leur envoyer un lien vers ton blog, ils seront enchantés de découvrir tes photographies et tes citations.

flo a dit…

Les poèmes copiés le sont justement d'un livre commis car P. Vandegeerede et JP Wind: Germain Nouveau, Quelques premiers vers, éditions de la Société de Découragement de l'Escrime, Bruxelles-Liège, 2009.

Tu sais que j'aime bien ce poète et qu'hier encore, je suis passée près de sa tombe, dans mon petit périple.

Merci pour les renseignements que tu nous donnes à propos de cette exposition! la nouvelle me ravit ! Dans un an, alors ...

Bonne journée, Alain